dimanche 3 mai 2015

L'aïl triquètre

Aïl TriquètreSi vous habitez en périphérie d'une ville du Finistère, vous l'avez certainement déjà rencontré.

Aïl Triquètre chemin




Actuellement il est en fleur et donc facilement reconnaissable.

Vous en avez peut être même déjà planté ou acheté. L'odeur n'est, à mon gout, pas la plus sympathique à apporter à son jardin, mais je reconnais que la clochette précoce dans l'année à de quoi séduire en jardinerie. Néanmoins l'aïl triquètre est considéré comme une plante invasive dans le Finistère.


Quelques photos extraites de Wikipedia :

Fleur aïl triquètre







« Allium triquetrumElbaIsland » par Lamiot — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -





Aïl triquètre











« Allium triquetrum0 » par user:Aroche — Travail personnel. Sous licence CC BY-SA 3.0 via Wikimedia Commons -







Invasive signifie que non contente d'avoir trouvé un petit coin de Bretagne où passer un peu de bon temps, cette petite plante, véritable coucou végétal, va étouffer tout développement des plantes autochtones et donc réduire la biodiversité.

Il est donc aujourd'hui demandé de procéder à son élimination systématique dans notre département.
Il est reconnaissable à son odeur forte d'ail/ciboule et à la forme triangulaire de ses tiges (et non plates ou ronde comme l'ail, l'échalote, ou les bulbes fleuries des jardins).


Comment faire ?

C'est un travail long et il faudra s'y astreindre. Certaines lectures sur la toile pourraient faire penser qu'il existe quelques produits (chimiques) miracles ou solutions simples (paillage acide). Dans les 2 cas, vous détruirez tout, ok, mais vous contaminerez votre sol pour un long moment. 


Solution huile de coude :

- Dès l'apparition des touffes en début d'hiver : marquer les zones contaminées au sol. Idéalement, choisir un jour où la terre est assez humide pour arracher tiges et bulbes facilement. Si les conditions ou le sol ne le permettent pas : les faucher. Cela fatiguera ce squatteur de jardin, mais surtout limitera sa floraison et donc sa prolifération aérienne.

- Dès que possible, retourner la terre dans les zones marquées et prendre le temps de sortir délicatement les bottes de bulbes. Il faudra alors éviter de casser les tiges et ramasser également les jeunes micro pousses de l'année.

- Répéter l'opération dès ré-apparition


Que faire des déchets ?

- Ne pas les mettre dans votre compost, ni dans les déchets verts de votre déchetterie favorite.

- Les stocker dans un sac plastique et les jeter dans les ordures ménagères afin qu'ils soient incinérés.

- Si vous savez que vos déchets ne sont pas incinérés dans votre commune, vous pouvez pratiquer l'incinération chez vous (dérogation exceptionnelle).

Pour aller plus loin, un petit guide sur les plantes invasives dans le Finistère édité par le conseil général du Finistère.

Si certains lecteurs cherchent des spots d'aïl triquètre publics pour pratiquer une activité sportive tout en faisant un geste pour la nature, je peux vous en indiquer.




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Retrouvez-nous sur Google+